L'Etat développementaliste au Cameroun à l'épreuve de la double variation de l'assistance financière internationale.
Yves-Patrick Mbangue Nkomba  1, 2@  , Jacques Fleming Mandeng Nyobe  3@  
1 : CERDAP-GIRSP
2 : Université de Yaoundé II Soa  (FSJP)
3 : Université de Yaoundé II-Soa

Depuis une décennie, à peu près, l'Etat du Cameroun ambitionne de devenir émergent. Cet objectif consigné dans un document stratégique (DSCE), le conduit à la reconsidération de sa centralité sur son développement dans un contexte global de remise en cause du Consensus de Washington qui le limitait à être un Etat régulateur durant la période d'ajustement structurel (1986-2006). Fort de ce réinvestissement « interventionniste » de l'Etat comme acteur majeur du développement, le gouvernement camerounais s'est lancé dans une importante mobilisation des ressources financières internationales en vue de réaliser une multitude projets d'infrastructures à travers le pays. Dans ce sillage, les pouvoirs publics ont diversifié leurs bailleurs de fonds en recourant considérablement à l'aide des pays émergents (la Chine notamment), en plus de l'aide des partenaires traditionnels (les gouvernements occidentaux et les grandes organisations internationales). La tête de file de ces pays émergents compte en bonne place la chine qui dans les nouvelle forme de coopération vient faire basculer la rationalité du recours à une forme d'assistance imposé par ses partenaires économiques internationaux traditionnels (la France, l'U.E, l'OCDE). Dans un contexte post ajustement structurel, le rapport entre les partenaires au développement et le Cameroun nous permet d'appréhender l'aide sous l'angle de la rigidité (l'U.E, France B.M) et sous l'angle de la souplesse (Chine).

A partir d'une posture néo-institutionnaliste et illustrative, notre projet de réflexion a une double visée. Alors que la première cherche à tracer les enjeux qui structurent les logiques institutionnelles à partir des modèles d'assistance relevé, la seconde tente pour sa part, d'expliquer le jeu et les stratégies que l'Etat développementaliste use pour s'approprier des aides dans les modèles proposés par les différents bailleurs.


e
Personnes connectées : 1