De la contestation par le rire et les plaisanteries autour du personnage de Toto à la construction de nouvelles valeurs
Salifou Ndam  1@  , Donald Ngouo Djoumessi  2@  
1 : Université de Yaoundé 1 et Centre National d'Education  (CNE-MINRESI)  -  Site web
BP: 1721 Yaoundé -  Cameroun
2 : université de yaoundé 1

La littérature écrite et orale qui suscite le rire et les plaisanteries ne se limite plus aux chaînes de divulgations classiques. L'espace médiatique et plus particulièrement les SMS et les réseaux sociaux numériques sont des espaces de large diffusion souvent non conventionnelle des savoirs et culture profane souvent boudés par les chaînes classiques de diffusion des œuvres écrites et orales pour ce qui est de l'humour. Toto qui a vu le jour au cours de ces cinq dernières années est un personnage énigmatique. Il amuse ceux qui veulent rire et étonne désagréablement certains qui le trouvent toujours à la « rive gauche » de la société. Car, généralement caractérisé par une déconvenue qui dépasse l'entendement. Il n'a jamais rien ou bien compris : sa compréhension est le plus souvent l'antithèse de celle de la société à laquelle il appartient. Paradoxalement au quotidien, Toto, le personnage fictif créé de toutes pièces, est devenu celui dont personne ne veut ressembler ou en être citée comme modèle. Il est devenu le cache-sexe de ceux qui veulent s'exprimer « librement » au Cameroun et de ceux qui veulent relater des faits dont ils sont eux-mêmes acteurs ou spectateurs. Ainsi le rire et les plaisanteries suscitées par et autour de Toto, qui est le reflet d'une autobiographie collective séparent les façons de penser, d'agir et de faire des nouvelles générations de celles de leurs devanciers générationnels. Elle est une forme de contestation de l'ordre établi et s'apparente à une forme déguisée humoristique de dénonciations des tares sociétales. Ce personnage fictif à qui personne ne veut ressembler est paradoxalement en plus du rire et des plaisanteries qu'il occasionne, l'expression « des mythes et des délires d'une société en crise » à la quête de nouvelles valeurs : tel est l'objet de la présente communication. D'un point de vue méthodologique, les entretiens non directifs et l'analyse documentaire (en exploitant les documents provenant des réseaux sociaux numériques et SMS, bref les médias) seront mobilisés pour collecter les données. D'un point de vue théorique, l'ethnométhodologie et la sociologie de la littérature serviront de grille de lecture de la réalité sociale, pour démontrer que quand Toto s'exprime, il s'agit en réalité de l'expression cachée d'une contestation de l'ordre établi et d'une crise profonde.


Personnes connectées : 1