Quelle représentation des ressources naturelles en milieu dégradé ? Le cas du Mali.
Oumar Plea  1@  
1 : Cités, Territoires, Environnement et Sociétés
Université de Tours, Centre National de la Recherche Scientifique : UMR7324

L'Homme, depuis des siècles, se sert des ressources naturelles comme support principal de sa vie. Cette utilisation de la nature, et des services écosystémiques associés, peut entrainer des atteintes irrémédiables à la biodiversité. C'est le cas du Mali où les populations locales ont provoqués des déséquilibres importants des écosystèmes, exacerbés par des conditions climatiques particulièrement désastreuses ces dernières décennies. De nombreuses études ont montré que l'utilisation durable des ressources naturelles est l'un des leviers à actionner pour sortir de ce cercle vicieux. Cette démarche vertueuse n'est passible que si les acteurs du territoire (population, agents techniques, chefs de village, etc.) prennent conscience de la situation. Dans le cadre de notre étude doctorale, nous avons cherché à évaluer et à qualifier la perception qu'ont les populations de deux régions Maliennes (Mopti et Ségou), des ressources naturelle et de leur dynamique. Nous avons réalisé 250 entretiens, en groupes ou individuels. Nous en avons tiré 45 corpus que nous avons analysés statistiquement. Il est ressort que le fatalisme est omniprésent et que la remise en cause des pratiques, même les plus dégradantes pour les écosystèmes, n'est pas courante. Malgré tout, la résilience n'est pas irréversible, à condition de sensibiliser et d'éduquer les acteurs locaux ainsi que les populations locales aux enjeux environnementaux. 


e
Personnes connectées : 1