L'expression et la démonstration des sentiments amoureux à Dakar À Propos de trajectoires prémaritales masculines
Nicolas Faynot  1@  
1 : Laboratoire d'Antrhopologie des Enjeux Contemporains  (LADEC)  -  Site web
Université Lumière - Lyon II
Bron -  France

Il semble que pour les jeunes hommes enquêtés, démontrer leurs sentiments amoureux est nécessaire tant pour entamer une relation de couple que pour la pérenniser. Ils expriment ainsi clairement à leurs prétendantes la mesure de l'amour qu'ils éprouvent afin de les courtiser. Ils peuvent, à ce titre, s'appuyer sur leurs amis lorsqu'ils sont en manque d'inspiration ou qu'ils nécessitent une aide quelconque. Ce qui devrait signifier, a priori, que le sentiment amoureux est censé être nécessaire à la mise en couple, et que ce n'est pas suite à cette relation que les sentiments naîtraient. Ils évolueront, s'affirmeront, se dégraderont, mais se sentir amoureux et l'exprimer à l'être aimé semble un préalable nécessaire à toute perspective de couple.

Entre groupe de pairs dans lesquels les expériences des uns et des autres sont mises en récit, ils font une différence radicale entre les mots d'amours mensongers et ceux qui ne le sont pas, c'est-à-dire entre les sentiments qu'ils feignent et les sentiments qu'ils estiment réels. Dans ces cadres virilistes dans lesquels la conquête de partenaires est envisagée comme le signe de prouesses masculines, mentir pour « avoir des filles » est valorisant. Les mots qu'ils mobilisent mettent en avant l'aspect incontrôlable de leurs sentiments amoureux, c'est-à-dire une forme d'amour irrationnel. À l'inverse, lorsqu'ils se disent amoureux, ils auront tendance à utiliser un vocabulaire différent, plus mesuré. Leur objectif étant alors tourné vers une volonté de reconnaissance de la sincérité de leur attachement et les mots qu'ils emploieront auront pour finalité d'affirmer la rationalité de leur amour.

Le fait de dire son amour à l'aide de mots est pensé comme relativement nouveau par les acteurs de cette enquête. En effet, lorsqu'ils évoquent les relations maritales de leurs aînés (parents et grands parents), ils estiment que les relations maritales étant marquées par des règles de pudeur et de respect empêcheraient toute marque d'affection en public, que ce soit par des gestes ou par des mots. Les mots amoureux, tout comme les autres signes démonstratifs ostentatoires sont alors à penser au regard des reconfigurations du romantisme dans le Sénégal contemporain.

Cette communication propose de s'intéresser à l'expression des sentiments amoureux autour de deux axes. Il s'agira de penser ces expressions à travers leur insertion dans des rapports de pouvoir entre hommes et femmes, puis de mettre à jour ce que les rhétoriques de l'amour employées par ces hommes disent des imaginaires amoureux et de leur recomposition, sachant que les sentiments amoureux se manifestent différemment en fonction de l'âge et des générations. L'amour en tant qu'objet d'étude sera pensé comme une force productive qui engendre des actes et qui provoque des réactions.

 


e
Personnes connectées : 1