L'ACCOMPAGNEMENT DES GROUPEMENTS DE FEMMES DE LA COMMUNE DE N'DALI (NORD EST DU BENIN) PAR LES ORGANISATIONS NON GOUVERNEMENTALES (ONG) : QUELLES ACTIONS POUR QUELS RESULTATS ?
Sylvain Vissoh  1@  
1 : Laboratoire d'Etudes des Dynamiques Urbaines et Régionales (LEDUR)

L'autonomisation des femmes est une problématique récurrente en Afrique en général et au Bénin en particulier. Elle est à l'origine de diverses réflexions et actions dont les plus emblématiques sont celles des Organisations Non Gouvernementales (ONG). Le but du présent travail est d'analyser les actions menées par les ONG en faveur des groupements de femmes dans la commune de N'Dali et d'apprécier la pertinence de ces actions au regard des enjeux d'autonomisation des femmes et d'évolution des rapports sociaux de genre dans cette commune du département du Borgou.

La méthodologie de travail s'est basée sur les recherches documentaires et les investigations sur le terrain. Ainsi cent cinquante-sept (157) femmes travaillant dans des groupements ont été interrogées ; de même, des entretiens ont eu lieu avec vingt-deux (22) agents d'ONG, trois (03) agents du Centre Communal de Production Agricole (CeCPA) de N'Dali et deux agents communaux (chef du service de planification du développement local et chef du service des affaires économiques et marchandes). Les données collectées ont été traitées grâce au logiciel Excel 2010 et les résultats obtenus ont été analysés suivant le modèle SWOT ou FFOM (Forces-Faiblesses-Opportunités et Menaces).

Au terme des analyses, il a été noté que les ONG intervenant dans la commune de N'Dali accompagnent les groupements de femmes dans divers domaines à savoir la transformation du soja en fromage, le maraîchage, la transformation du lait de vache en fromage, le concassage de pierres. Cet accompagnement se traduit par des formations sur les techniques de production et de transformation de divers produits, le conseil en gestion, l'alphabétisation et l'appui matériel et financier. Malgré ces appuis qui durent depuis deux décennies, la gouvernance des groupements de femmes et la performance de leurs activités de production demeurent faibles. Certes, les approches participatives sont bien recherchées et appliquées au cours de ces appuis mais force est de constater que l'autonomie de ces femmes est loin d'être une réalité ; de même, les rapports sociaux de genre ne sont que très partiellement pris en compte. Ce qui ne favorise guère la participation des femmes aux prises de décisions dans les ménages et au sein des communautés.

Il paraît donc nécessaire que ces ONG adoptent de nouvelles stratégies susceptibles de renforcer leur contribution à l'amélioration des rapports hommes-femmes dans le sens d'une meilleure participation des femmes aux instances de décision. 

Mots clés : Commune de N'Dali (Bénin), groupement de femmes, ONG, rapports sociaux de genre, participation des femmes aux instances de décision


Personnes connectées : 1