Prendre soin des enfants par le biais de médicaments : étudier les traitements parallèles et la sur-médication en tant que pratiques de soins de la part des mères
Kelley Sams  1@  , Carine Baxerres  1@  
1 : Mère et enfant face aux infections tropicales
Institut de Recherche pour le Développement, Université Paris Descartes - Paris 5 : UMR216

Les taux élevés de morbidité et de mortalité en Afrique subsaharienne ont été mis en lien avec la sous-utilisation des services de santé biomédicaux et des médicaments potentiellement vitaux. Les facteurs liés à ce défaut de recours aux soins sont multiples : manque de disponibilité; inaccessibilité financière; les déséquilibres de pouvoir entre les professionnels de santé et les patients; dissonance cognitive entre les conceptions populaires et biomédicales de la santé, etc. Les interventions en santé globale ont pensé ces facteurs de différentes manières dans le but d'accroître l'utilisation des médicaments et des services biomédicaux. De plus, les marchés privés de soins et de médicaments accroissent rapidement la disponibilité de différents types de traitements.

Les programmes d'éducation sanitaire et de sensibilisation ciblent souvent les mères de jeunes enfants en Afrique subsaharienne avec des messages sur l'importance de traiter tôt les maladies et d'utiliser des traitements biomédicaux. Beaucoup de mères interprètent, à travers ces messages, que les médicaments sont la clé du maintien d'une bonne santé chez les jeunes enfants et sont aussi des moyens de témoigner de la bienveillance vis-à-vis de ses enfants, d'être une « bonne mère ». Associée à un accès de plus en plus facile aux produits pharmaceutiques, cette compréhension des médicaments comme étant synonymes de santé et moyens de démontrer une parentalité positive peut contribuer à une surutilisation des médicaments chez les jeunes enfants, pouvant d'avérer dangereuse.

Nos recherches sur l'utilisation de médicaments dans 30 familles de statuts socio-économiques variés dans les zones urbaines et rurales du Ghana ont montré que de nombreux jeunes enfants recevaient un traitement pharmaceutique basé sur des décisions d'automédication prises par leur mère. De plus, ces enfants recevaient souvent des médicaments prescrits par des professionnels de santé en plus de ces traitements auto-prescrits. La quantité de médicaments administrés à ces jeunes enfants par les soignants et les parents était souvent impressionnante. En plus des traitements curatifs, les mères donnaient souvent pour « augmenter le sang », « nettoyer l'estomac » et prévenir la maladie.

Dans cet article, nous présentons des profils d'utilisation curative et préventive des médicaments chez les jeunes enfants, à partir des données collectées lors d'un suivi bimensuel de la consommation des médicaments à domicile et d'entretiens semi-structurés avec les mères. Comment et pourquoi ce médicament étaient administrés; et comment les mères reliaient cela à des pratiques parentales et au contexte plus large de la santé générale des enfants. En outre, nous examinons comment les perceptions sur les médicaments et la santé sont influencées par les messages d'éducation sanitaire, la publicité et les groupes sociaux.


e
Personnes connectées : 1