Filles et femmes traitées dans la diaspora forcée vers l'Italie : une stratégie de famille ? Dès histoire de vie à la recherche ethnographique
Annamaria Fantauzzi  1@  
1 : Université de Turin

Dans cette communication je voudrais analyser les résultats d'une recherche encore en cours sur la diaspora d'immigrés africains qui arrivent sur les côtes italiennes, en particulier, je voudrais comprendre le voyage, la vie, les liens familiaux et le rapport avec la société « d'accueil » des filles et femmes victimes de  la traite et de la prostitution forcée. Elles arrivent en groupe à Pozzallo, Lampedusa ou Catane, elles ont des signes particuliers sur le corps, témoignages du « juju » et des rituels d'initiations ; elles portent sur elles-mêmes les épreuves des violences subies pendant le parcours mais, parfois, au Pays d'origine ; elles sont traumatisées, déprimées et, en Italie, adressées à un système de protection international qui ne peut pas toujours garantir la bonne réussite. Quelquefois elles sont très jeunes, certaines déjà enceintes, après avoir subi un ou plusieurs viols; des autres ne savent pas comment agir entre la demande de la famille de continuer à travailler sur la route pour la remise de l'argent et la persuasion des agents italiens à dénoncer les passeurs et la traite.  La plupart vient de la Nigeria, toujours de mêmes villes dans lesquelles la madame (et ses collaborateurs/collaboratrices) ont organisé une vraie «plan de la diaspora » de la traite forcée.

Quels sont les rapports qu'elles gardent avec la famille d'origine ; elles sont obligées par les parents mêmes à se prostituer et à partir ? Elles représente une source d'argent et de survivance pour la famille d'origine ? Quel sont les relations avec la « madame » et les passeurs et quelles formes de solidarité et d'entraide se génèrent entre les filles et femmes traitées ? Quelle est la perception du sens de la religion et sa pratique dans ce nouvel système de vie ? Les résultats relèvent d'une recherche ethnographique menée dans des centres d'accueil, en Sicile, dédiés à ce type d'immigrés et à leur arrivée aux ports siciliens à travers le recueil d'histoires de vie et d'émigration, les entretiens individuels et en group, la lecture des dessins et la représentation de leur personnalité et de leur vécu.


e
Personnes connectées : 1