Entre rêves de richesse et réalités de la traite : imaginer, pratiquer et gouverner «la prostitution » dans une ville minière au Burkina Faso
Diana Ayeh  1@  
1 : Universität Leipzig [Leipzig]

En faisant référence au boom minier du 19ième siècle sur le continent américain, les villes minières historiques et contemporaines en Afrique se voient souvent décrites comme étant des « Eldorados » où tout est et tout devient possible. De façon générale, l´émergence des sites d´exploitation de type industrielle comme artisanale est souvent accompagnée par des fortes migrations masculines et féminines dont les protagonistes cherchent à avoir leur part dans la (soupçonnée) nouvelle richesse minière des régions concernées. On constate non seulement l´émergence de nouvelles formes de loisir et d´infrastructures nocturnes, mais aussi d´un renforcement de différentes formes d´échanges de pratiques sexuelles contre de l´argent.

En s´appuyant sur les différents imaginaires, pratiques et politiques des acteurs clés, cet article vise à retracer l´émergence et la disparition de différents milieux de « prostitution » dans une ville minière au Burkina Faso qui est fortement marquée par l´exploitation industrielle et artisanale de l´or. Malgré la prolifération de différents lieux de travail du sexe dans une ville où désormais tout semble possible, il sera démontré que « l´ impossible » ne cesse pas d´exister et se voit redéfini voire réintroduit. Basé sur une recherche de type socio-anthropologique pendant plusieurs mois au sud du Burkina Faso, l´article s´appuie notamment sur l´exemple du démantèlement d´un réseau de prostitution nigériane, dont les (soupçonnés) proxénètes sont aujourd´hui accusés de traite à des fins d'exploitation sexuelle devant la justice burkinabè. Les différentes formes d´enchantement et de désenchantement vis-à-vis de l´accès aux richesses minières seront démontrées à travers deux axes principaux : en premier lieu il s´agit des imaginaires des travailleuses du sexe elles-mêmes quant aux nouveaux revenus à générer et une mobilité qui peut se voir confrontée à l´abus et l´immobilité vécue dans une maison close. Deuxièmement les différentes politiques de (non)intervention seront abordées en analysant de quelle manière le sexe commercial se voit ignoré, toléré, contrôlé ou réprimé par les autorités politico-administratives et les organisations de la société civile en place. Dans tous ces cas, les imaginaires, pratiques et politiques autour du sujet de « la prostitution » sont multiples et varient entre stratégie de résistance, un « mal nécessaire » qui accompagne l´exploitation minière et une forme d´exploitation sexuelle.


Personnes connectées : 1