Etre fille ou garçon. Regards croisés sur l'enfance et le genre en Afrique
Mélanie Jacquemin  1@  
1 : Laboratoire Population Environnement Développement (IRD/Aix Marseille Université)
Institut de recherche pour le développement [IRD] : UMR151

Naît-on fille ou garçon, ou le devient-on ? Dans l'enfance et l'adolescence, comment se construisent les différences sexuées en matière d'éducation, de droits, de représentations ? Fondamentales pour comprendre le devenir des sociétés contemporaines au Nord et au Sud, ces questions sont à l'origine de l'ouvrage collectif Etre fille ou garçon. Regards croisés sur l'enfance et le genre, paru en 2017 aux Editions de l'Ined, sous la direction scientifique de M. Jacquemin, D. Bonnet, C. Deprez, M. Pilon et G. Pison. Posées dans des contextes africains, elles nous invitent aussi à interroger l'ancrage colonial de normes de genre inspirées de la « modernité occidentale », et à saisir les recompositions dont elles ont, ou pas, fait l'objet depuis.

Très médiatisée ces dernières années, la problématique « enfance et genre » est restée peu explorée par les sciences humaines et sociales sur des terrains au Sud, notamment en Afrique. Après avoir brièvement présenté la genèse, les objectifs et les principaux apports de l'ouvrage pour ce champ récent de recherche, cette communication en proposera une présentation recentrée sur les chapitres traitant de situations africaines, toutes postcoloniales.

Tandis que la question des droits et de la protection des enfants est devenue centrale dans le champ du développement et le contexte normatif international cadré par la Convention internationale des droits de l'enfant adoptée en 1989, comment le genre est-il concrètement pris en compte ? En cherchant à comprendre comment se fabriquent les différences entre filles et garçons à partir de quelques objets « classiques » pour les acteurs de développement, on s'aperçoit que les questions de l'accès à l'éducation (à l'Ecole), de la déclaration à l'Etat civil, des tâches domestiques ou plus largement du travail des enfants, de leurs migrations, prennent toute leur mesure lorsqu'il s'agit de définir l'enfance comme une période de la vie, différemment construite et définie selon les cultures et les normes dans lesquelles elle prend place.


e
Personnes connectées : 1