Les cultes traditionnels au défi des communautés pentecôtistes en pays odzukru en Côte d'Ivoire.
Nome Rose De Lima Essoh  1@  
1 : Université Alassane Ouattara de Bouaké

Le pays odzukru, région située au Sud de la Côte d'Ivoire, a été traversé par plusieurs mouvements religieux depuis la fin du XIXè siècle. Cette dynamique religieuse débute en 1896 avec l'arrivée des premières missions chrétiennes catholiques dans cette localité. Ce déferlement religieux se poursuit avec la venue des missions protestantes méthodistes et plus tard des pentecôtistes. Celles-ci, avec l'effervescence suscitée au sein de la population, paraissent être de redoutables concurrents du catholicisme dans le champ missionnaire odzukru. Ainsi, par leurs prédications et pratiques, elles bousculent l'ordre existant. Ces nouveaux courants d'origine généralement nord-américaine ont pendant longtemps eu pour zone de prédilection les centres urbains, avant d'essaimer ces dernières décennies les villages et hameaux du pays. Ces mouvements, qui naissent dans un contexte socio-économique délicat, du fait de la paupérisation grandissante, semblent séduire les populations par le contenu de leurs messages axés principalement sur le miracle et la prospérité. Ils finirent par faire des prosélytes au sein de cette société fondamentalement attachée à ses cultes traditionnels.

En pays odzukru, la socialisation de l'homme et de la femme passe forcément par des rites initiatiques. Le low (initiation du jeune homme), le dédiakp(l'initiation de la jeune fille), l' agbadzi( fête qui permet d'accéder à la classe des riches) et l'eb eb (cérémonie d'accession à la classe des gouvernants) ; constituent les fondements de cette société. Pour obtenir la reconnaissance sociale, tout Odzukru pour être reconnu comme tel doit nécessairement passer par ces formes d'initiations jusque-là obligatoires et solidement ancrées dans la vie de de membres de cette société. Désormais, avec les églises pentecôtistes, les pratiques ancestrales semblent être prises en étau par les adeptes de ces mouvements qui les considèrent contraires au message chrétien. Le village étant considéré comme le berceau et le lieu de l'exécution des valeurs culturelles, la rupture d'avec son village serait un élément fondamental de la conversion. Cela installe les villages dans une certaine léthargie car privés de leurs acteurs de développement.

Cette étude vise à montrer les répercussions des pratiques religieuses chrétiennes nouvelles sur les valeurs culturelles ancestrales qui jusque-là ont constitué le socle de la société odzukru. Ce travail analysera quelques éléments de l'univers cultuel et culturel du pays odzukru dans lequel se déploient les mouvements pentecôtistes, tout en mettant en relief, les mutations opérées par cette rencontre foi chrétienne- valeurs ancestrales odzukru.

Notre démarche méthodologique résulte de l'analyse des sources orales recueillies lors de nos enquêtes sur le terrain, des ouvrages et de travaux scientifiques.

 


e
Personnes connectées : 1